43e Festival du Cinéma Américain de Deauville (2017)

Posted by By at 3 septembre, at 18 : 38 Print

43e Festival du Cinéma Américain de Deauville (2017)
 

***************************
43e FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE
***************************

David Lowery et Joshua Z Weinstein

David Lowery et Joshua Z Weinstein au Festival de Deauville du Cinéma Américain 2017 – PRIX 2017

***************************
JOURNEE DU 9 SEPTEMBRE 2017
***************************

NEUVIEME JOURNEE DU 43e FESIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE

RED CARPET

09/09/2017

HOMMAGE A WOODY HARRELSON

Woody Harrelson surprend et ravit systématiquement les spectateurs et les critiques tant dans des films grand public que dans des productions indépendantes, grâce à un rare mélange d’intensité et de charisme. Son interprétation d’un officier chargé d’annoncer aux familles le décès de l’un des leurs au combat, face à Ben Foster dans The Messenger d’Oren Moverman, Grand Prix du Festival de Deauville 2009, lui vaut d’être nommé à l’Oscar du Meilleur Second Rôle en 2010. Il est précédemment cité à l’Oscar, au Golden Globe et au SAG Award du Meilleur Acteur pour son interprétation du patron de presse controversé Larry Flynt dans Larry Flynt de Milos Forman (1996).

Woody Harrelson s’est d’abord fait connaître et aimer de millions de téléspectateurs en jouant dans la série télévisée Cheers, diffusée pendant plus de dix ans sur la chaîne américaine NBC. Pour son interprétation de Woody Boyd, un sympathique barman, il remporte un Emmy Award en 1988 et obtient une nomination à quatre autres reprises au cours des huit années pendant lesquelles il participe à la série.


Woody Harrelson au Festival de Deauville du Cinéma Américain 2017

Côté cinéma, sa riche filmographie comprend notamment Les blancs ne savent pas sauter de Ron Shelton (1992), Proposition indécente d’Adrian Lyne (1993), Tueurs nés d’Oliver Stone (1994), Welcome to Sarajevo de Michael Winterbottom (1997), Des hommes d’influence de Barry Levinson (1997), La Ligne rouge de Terrence Malick (1998), The Hi-Lo Country de Stephen Frears (1998), En direct sur Ed TV de Ron Howard (1999), Coup d’éclat de Brett Ratner (2004), The Last Show de Robert Altman (2006), No Country for Old Men de Joel et Ethan Coen (2007), Rampart d’Oren Moverman (2011), Insaisissables de Louis Leterrier (2013) ou encore Les Brasiers de la colère de Scott Cooper (2013).

***************************
AVANT PREMIERE
***************************


LE CHÂTEAU DE VERRE (2017)

LE CHÂTEAU DE VERRE (2017) ***

eannette Walls, chroniqueuse mondaine à New York, a tout pour réussir et personne ne peut imaginer quelle fut son enfance. Élevée par un père charismatique, inventeur loufoque qui promet à ses enfants de leur construire un château de verre mais qui reste hanté par ses propres démons, et une mère artiste fantasque et irresponsable, elle a dû, depuis son plus jeune âge, prendre en charge ses frères et sœurs pour permettre à sa famille dysfonctionnelle de ne pas se perdre totalement.

Un film de : Destin Daniel Cretton
Avec : Ella Anderson, Robin Bartlett, Josh Caras, Shree Grace Crooks, Max Greenfield, Woody Harrelson, Brie Larson, Brigette Lundy-paine, Charlie Shotwell, Sarah Snook, Naomi Watts.

***************************
JOURNEE DU 8 SEPTEMBRE 2017
***************************

RED CARPET

08/09/2017


Darren Aronofsky au Festival de Deauville du Cinéma Américain 2017

HOMMAGE A DARREN ARONOFSKY

Darren Aronofsky est né et a grandi dans le quartier de Brooklyn à New York. Il remporte le Prix du Meilleur Réalisateur au Festival de Sundance 1998 pour son premier film, π, ainsi que le Prix du Meilleur Scénario aux Independent Spirit Awards. Le film est également présenté la même année en compétition au Festival de Deauville. En 2000, son film suivant, Requiem for a Dream, est projeté en avant-première au Festival de Cannes. Le film apparaît dans plus de 150 classements des Dix Meilleurs Films, dont ceux du New York Times, de Rolling Stone, d’Entertainment Weekly et de l’American Film Institute. Il remporte également cinq nominations aux Independent Spirit Awards – dont celle du Meilleur Réalisateur – ainsi que le Prix de la Meilleure Actrice pour Ellen Burstyn, dont l’interprétation inoubliable est aussi saluée par une nomination aux Oscars et aux Golden Globes. Six ans plus tard, le cinéaste écrit et réalise The Fountain, une histoire d’amour mêlée de science-fiction, interprétée par Hugh Jackman et Rachel Weisz.

The Wrestler est présenté pour la première fois à la Mostra de Venise en 2008, où il remporte le prestigieux Lion d’or, devenant ainsi le troisième film américain de l’histoire à obtenir cette distinction. The Wrestler est couronné Meilleur Film lors des Independent Spirit Awards, décrochant au passage une nomination du Meilleur Acteur pour Mickey Rourke et de la Meilleure Actrice pour Marisa Tomei. Les Golden Globes choisissent aussi de récompenser Mickey Rourke pour son interprétation époustouflante, ainsi que Bruce Springsteen pour sa chanson originale « The Wrestler ».

Black Swan reçoit quatre nominations aux Oscars, dont celle du Meilleur Film, et son interprète principale, Natalie Portman, remporte l’Oscar de la Meilleure Actrice.

Le film reçoit plusieurs autres récompenses prestigieuses, il figure dans plus de 200 classements des Dix Meilleurs Films de l’année et remporte de nombreux prix aux Independent Spirit Awards 2011, parmi lesquels celui du Meilleur Film, du Meilleur Réalisateur, de la Meilleure Actrice et de la Meilleure Photographie. Le film rencontre également un succès phénoménal auprès du public, en rapportant plus de 300 millions de dollars à travers le monde. À l’occasion de l’hommage rendu par le Festival du Cinéma Américain de Deauville, le dernier film de Darren Aronofsky, Mother !, sera présenté dans le cadre des Premières du Festival.

***************************
AVANT PREMIERE
***************************


MOTHER! (2017)

MOTHER! (2017) ***

Un couple voit sa relation remise en question par l’arrivée d’invités imprévus, perturbant ainsi leur tranquillité.

Un film de : Darren Aronofsky
Avec : Javier Bardem, Ed Harris, Jennifer Lawrence, Michelle Pfeiffer.

***************************
EN COMPETITION
***************************


MY FRIEND DAHMER (2017)

MY FRIEND DAHMER (2017) ***

Jeffrey Dahmer a assassiné dix-sept personnes dans le Midwest américain entre 1978 et 1991, avant d’être arrêté, puis condamné pour ses crimes. Adolescent au comportement étrange, Jeff Dahmer vit chez ses parents bientôt divorcés. Il collectionne les cadavres d’animaux trouvés en bord de route et épie régulièrement un voisin qui fait son jogging devant chez lui. Au lycée, personne ne lui prête la moindre attention, jusqu’au jour où, au début de son année de terminale, il se met à simuler des crises d’épilepsie dans les couloirs de son établissement.

Un film de : Marc Meyers
Avec : Anne Heche, Vincent Kartheiser, Ross Lynch, Tommy Nelson, Miles Robbins, Dallas Roberts, Alex Wolff.

PHOTO CALL

08/09/2017

***************************
JOURNEE DU 7 SEPTEMBRE 2017
***************************

SEPTIEME JOURNEE DU 43e FESIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE

HOMMAGE A MICHELLE RODRIGUEZ

Michelle Rodriguez partage son enfance entre les Etats-Unis, la République Dominicaine et Puerto Rico, dont elle est originaire. Son conte de fées commence lorsqu’elle se présente au casting de Girlfight (2000), un film sur l’univers de la boxe féminine. Son attitude rebelle et désintéressée la distingue et elle est choisie parmi 350 candidates.

L’actrice s’illustre ensuite dans le registre de l’action sous la direction de Rob Cohen dans Fast & furious (2001), où elle partage l’affiche avec Vin Diesel et Paul Walker et sous celle de Paul W.S. Anderson dans Resident evil (2002). Toujours en quête de défis, Michelle Rodriguez s’initie au surf pour les besoins de Blue crush (2003) de John Stockwell et rejoint le groupe d’élite de S.W.A.T. unité d’élite (2003) aux côtés de Samuel L. Jackson et Colin Farrell.

A partir de 2005, la comédienne perce sur le petit écran en devenant l’un des personnages récurrents de la série à succès Lost. Elle continue parallèlement sa carrière sur grand écran puisqu’elle à l’affiche de BloodRayne dans lequel elle incarne une chasseuse de vampire impitoyable puis en 2008, interprète aux côtés de Charlize Theron, une jeune alter-mondialiste prête à en découdre avec les forces de l’ordre dans Bataille à Seattle de Stuart Townsend. Retour aux sources l’année suivante où elle reprend son rôle de Letty dans le quatrième opus de la série des Fast & Furious.

Src: Allocinoche


Michelle Rodríguez au Festival de Deauville du Cinéma Américain 2017

Prochainement, elle sera à l’affiche de Widows, le nouveau film du réalisateur oscarisé Steve McQueen. Le Festival du Cinéma Américain lui rendra hommage, en sa présence.

PHOTO CALL PLANCHES

07/09/2017

***************************
EN COMPETISION
***************************


STUPID THINGS (2017)

STUPID THINGS (2017) – (Dayveon) ***

Après la mort de son frère, le jeune Dayveon, âgé de treize ans, passe ses journées d’été à traîner sans rien faire dans sa petite ville du fin fond de l’Arkansas. L’esprit de camaraderie et la violence qu’il découvre alors au sein des membres du gang local vont attirer Dayveon et l’inciter à rejoindre à son tour la bande.

Un film de : Amman Abbasi
Avec : Devin Blackmon, Dontrell Bright, Lachion Buckingham, Kordell « Kd » Johnson, Chasity Moore.

PLUS D’INFORMATION

***************************
JOURNEE DU 6 SEPTEMBRE 2017
***************************

SIXIEME JOURNEE DU 43e FESIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE

RED CARPET

06/09/2017


Antonio Banderas au 43e Festival de deauville 2017

HOMMAGE A ANTONIO BANDERAS

Né d’un père policier et d’une mère enseignante, Antonio Banderas suit, adolescent, les cours de l’école d’art dramatique de Malaga, avant d’intégrer à l’âge de 21 ans la compagnie du Théâtre National d’Espagne. En 1982, Pedro Almodovar lui offre son premier rôle au cinéma, celui d’un voyou homosexuel dans Le Labyrinthe des passions. De cette rencontre naîtra une collaboration fructueuse, les deux hommes tournant par la suite Matador (1986), La Loi du désir (1987), Femmes au bord de la crise de nerfs (1988) et Attache-moi ! (1989).

Starifié en Espagne, Antonio Banderas se lance à la conquête d’Hollywood dans les années 90. Archétype du latin lover, il campe l’amant de Tom Hanks dans Philadelphia (1993), s’illustre aux côtés de Brad Pitt et Tom Cruise dans le fantastique Entretien avec un vampire (1994) et joue les Assassins face à Sylvester Stallone en 1995. Mais c’est grâce au réalisateur Robert Rodriguez que l’acteur occupe pour la première fois la tête d’affiche d’une production américaine, en l’occurrence Desperado (1995). Les deux hommes ne se quitteront plus, se retrouvant notamment sur les tournages de la suite Il était une fois au Mexique Desperado 2 (2003) et de la trilogie Spy Kids (2001-2004).

En plus d’El Mariachi et de l’agent Gregorio Cortez, Antonio Banderas est associé à un autre personnage mythique : celui de Zorro. En 1998 et 2005, il arbore avec panache la panoplie du célèbre justicier masqué dans Le Masque de Zorro et sa suite La Légende de Zorro, tous deux réalisés par Martin Campbell. En 1996, il se marie avec l’actrice américaine Melanie Griffith, aboutissement d’un coup de foudre survenu un an plus tôt sur le plateau de la comédie Two much. Les deux tourtereaux auront l’occasion de travailler ensemble en 1999 sur La Tête dans le carton à chapeaux, que mettra en scène Antonio Banderas.

Autre succès à son actif : la comédie musicale Evita avec Madonna en 1996. Cependant, à partir de la fin des années 90, les temps deviennent plus difficiles et le bel Hidalgo accumule quelques déconvenues critiques et commerciales avec Le 13ème guerrier (1999), Péché originel (2001), Femme fatale (2002) ou encore le film d’action Ballistic (2003). Malgré tout, il garde la confiance des studios DreamWorks grâce auxquels il peut prêter sa voix au Chat Potté dans le film d’animation Shrek 2 (2004) ainsi que dans ses suites Shrek le troisième (2007) et Shrek 4, Il était une fin (2010), et dans le spin off entièrement consacré au célèbre félin. En 2003, il fait également une petite apparition dans Frida de Julie Taymor, produit et interprété par son amie Salma Hayek.

PHOTO CALL PLANCHES

06/09/2017

***************************
AVANT PREMIERE
***************************


THE MUSIC OF SILENCE (2017)

THE MUSIC OF SILENCE (2017) **

Amos Bardi a reçu un don à la naissance – une voix divine qui lui permet de chanter à merveille – mais il a aussi de très graves problèmes de vue qui le rendent presque aveugle. Malgré de nombreuses opérations, il est contraint de quitter très jeune sa famille pour un institut spécialisé où il va apprendre le braille. Il perd totalement la vue après un coup violent reçu à la tête. Bien que le mauvais sort semble alors s’acharner sur lui, Amos ne renonce jamais.

Un film de : Michael Radford
Avec : Antonio Banderas, Nadir Caselli, Ennio Fantastichini, Jordi Molla, Luisa Ranieri, Francesco Salvi, Toby Sebastian, Alessandro Sperduti.

PHOTO CALL

06/09/2017

***************************
PRIX LITTERAIRE
***************************

Claire Vaye Watkins au 43e Festival du cinéma Américain de Deauville 2017

Lauréate du Prix littéraire Lucien-Barrière 2017 pour son roman Les Sables de l’Amargosa Claire Vaye Watkins au 43e Festival du cinéma Américain de Deauville

***************************
EN COMPETISION
***************************


SWEET VIRGINIA (2017)

SWEET VIRGINIA (2017) **

Sam, un ancien champion de rodéo, mène une vie rangée dans une petite ville de l’Alaska. Il se lie d’amitié avec un nouveau venu, sans savoir que le jeune homme est responsable des récents actes de violence survenus dans la bourgade. L’entourage de Sam, ses proches comme ses employeurs, contribuent à briser l’équilibre qui était celui de cette communauté. Le héros fatigué va alors devoir affronter ses démons d’hier et d’aujourd’hui afin de mettre hors d’état de nuire cet imprévisible prédateur.

Un film de : Jamie M. Dagg
Avec : Christopher Abbott, Jon Bernthal, Rosemarie Dewitt, Imogen Poots, Odessa Young

PHOTO CALL

06/09/2017

***************************
EN COMPETISION
***************************


BLUEPRINT (2016)

BLUEPRINT (2017) **

Un jeune Afro-américain vit à South Side, dans les quartiers sud défavorisés de Chicago. Une fusillade qui a causé la mort de l’un de ses amis l’amène à remettre en question les fondements mêmes de son identité.

Un film de : Daryl Wein
Avec : Sandra Adams-monegain, Tai’isha Davis, Shanesia Davis-williams , Stefhon Hannah, Jerod Haynes, Jalaiya Lee-haynes, Jeremy Pargo, Curtis Posey, Edgar Miguel Sanchez

PLUS D’INFORMATION

PHOTO CALL

06/09/2017

***************************
JOURNEE DU 5 SEPTEMBRE 2017
***************************

***************************
EN COMPETISION
***************************


GOOK (2017)

GOOK (2017) ***

Eli et Daniel, deux frères d’origine coréenne, gèrent un petit magasin de chaussures pour femmes situé dans un quartier majoritairement afro-américain de Los Angeles. Ils se lient d’une amitié profonde et improbable avec Kamilla, une jeune fille âgée de seulement onze ans.

Un film de : Justin Chon
Avec : Simone Baker, Justin Chon, Sang Chon, Curtiss Cook Jr, Ben Munoz, David So.

PLUS D’INFORMATION

***************************
JOURNEE DU 4 SEPTEMBRE 2017
***************************

***************************
AVANT PREMIERE
***************************


LA PROMESSE (2016)

LA PROMESSE (2016) ***

Michael Boghosian arrive dans cette cité cosmopolite afin d’y suivre des études de médecine et de retourner ensuite dans son village natal de Siroun, au sud de la Turquie. Le reporter Chris Myers est également en ville pour couvrir l’actualité politique, mais aussi pour veiller sur Ana, une artiste arménienne qu’il accompagne depuis Paris et dont il est tombé amoureux. Le jour où Michael rencontre Ana, dont il partage les mêmes origines, l’attirance réciproque est immédiate, créant une rivalité entre les deux hommes.

Un film de : Terry George
Avec : Shoreh Aghdashloo, Christian Bale, Abel Folk, Daniel Gimenez Cacho, Oscar Isaac, Charlotte Le Bon, Jean Reno, Angela Sarafyan, Andrew Tarbet.

***************************
EN COMPETITION
***************************


INGRID GOES WEST (2017)

INGRID GOES WEST (2017) ***

Psychologiquement perturbée et instable, Ingrid Thorburn est une jeune femme au comportement obsessif. Elle décide d’emménager en secret à Los Angeles afin de se rapprocher de son idole sur Instagram : Taylor Sloane, une prescriptrice de mode et de qualité de vie dont elle envie le petit ami artiste peintre, le chien photogénique et les nombreux produits et autres marques publicitaires dont elle fait la promotion auprès de ses nombreux followers.

Un film de : Matt Spicer
Avec : O’shea Jackson Jr, Pom Klementieff, Billy Magnusen, Elizabeth Olsen, Aubrey Plaza, Wyatt Russell.

***************************
JOURNEE DU 3 SEPTEMBRE 2017
***************************

TROISIEME JOURNEE DU 43e FESIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE

***************************
EN COMPETITION
***************************


MARY (2017)

MARY (2017) – (Gifted) ****

Dans une ville côtière de Floride, Frank Adler élève seul sa nièce Mary, une enfant prodige qui témoigne d’un don hors du commun pour les mathématiques. Il envisage une scolarité normale pour la fillette, mais la mère de Frank, Evelyn, a remarqué les prédispositions exceptionnelles de Mary et forme d’autres projets pour elle. Lesquels projets pourraient bien séparer Frank de Mary.

Un film de : Marc Webb
Avec : Lindsay Duncan, Chris Evans, Mckenna Grace, Jenny Slate, Octavia Spencer, Glenn Plummer.

HOMMAGE A JEFF GOLDBLUM

Figure iconique des succès planétaires que furent La Mouche de David Cronenberg, Jurassic Park de Steven Spielberg, Independance Day de Roland Emmerich, ou Annie Hall de Woody Allen, Jeff Goldblum démarre sa carrière sous l’égide de réalisateurs tels que Robert Altman, Philip Kaufman, John Landis, ou encore Lawrence Kasdan, avec qui il fera deux de ses plus beaux films. Son élégance et sa photogénie accrochent le regard des metteurs en scène, qui ont su capter l’émotion de ses performances.

Jeff Goldblum débute sa carrière sur grand écran en 1974 en interprétant un malfrat violeur aux prises avec Charles Bronson dans Un justicier dans la ville. Robert Altman le dirige ensuite à deux reprises, dans California split (1974) et Nashville (1975). Deux ans plus tard, le comédien tourne, sous la direction de Woody Allen, Annie Hall, puis aborde un genre qui le rendra populaire, la science-fiction, en se retrouvant confronté à L’Invasion des profanateurs (1978) de Philip Kaufman, un cinéaste avec qui il travaillera à nouveau sur la fresque spatiale L’Etoffe des héros (1983).

Deux collaborations avec Lawrence Kasdan (Les Copains d’abord en 1983 et Silverado en 1985) plus tard, Jeff Goldblum connaît la célébrité en se métamorphosant en Mouche pour David Cronenberg en 1986. Un rôle que suivent paradoxalement plusieurs années de vache maigre pour l’acteur, qui ne réapparaît réellement qu’en 1992 dans The Player de Robert Altman. En 1993, l’immense succès de Jurassic Park assoit définitivement son statut de star et popularise un peu plus l’image du scientifique déjanté auquel il prêtera de nouveau ses traits dans Independence day (1996), Le Monde perdu (1997) et Comme chiens et chats (2001), trois beaux succès au box-office.


Jeff Goldblum au Festival de Deauville du Cinéma Américain 2017

Prochainement, il retrouvera le cinéaste Wes Anderson, en prêtant sa voix au film d’animation Isle of Dogs, et sera à l’affiche du nouveau volet de la saga Jurassic World.

***************************
AVANT PREMIERE
***************************


KIDNAP (2017)

KIDNAP (2017) ***

Karla Dyson profite d’un après-midi ensoleillé pour aller dans un parc avec son fils, quand ce dernier disparaît subitement. Partie à sa recherche, elle aperçoit des inconnus qui le force à monter dans leur voiture. Karla réalise à cet instant que sans réaction de sa part, elle pourrait ne jamais revoir son enfant. Elle se lance alors à la poursuite des ravisseurs et ne reculera devant rien ni personne pour réussir à le sauver.

Un film de : Luis Prieto
Avec : Halle Berry, Lew Temple, Dana Gourrier,Robert Walker Branchaud, Christopher Berry, Malea Rose, Justin Lebrun

PLUS D’INFORMATION – ICI

***************************
JOURNEE DU 2 SEPTEMBRE 2017
***************************

DEUXIEME JOURNEE DU 43e FESIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE

RED CARPET

02/09/2017


Robert Pattinson au 43e Festival de deauville 2017

HOMMAGE A ROBERT PATTINSON

Robert Pattinson se fait remarquer par les professionnels du cinéma en 2005, à l’âge de dix-neuf ans, lorsqu’il rejoint la saga Harry Potter en incarnant Cedric Diggory dans Harry Potter et la Coupe de feu de Mike Newell. Il joue ensuite dans How to Be d’Oliver Irving (2008) – le film remporte une mention spéciale au Festival de Slamdance – puis incarne Salvador Dali dans Little Ashes de Paul Morrison (2008).

La même année, il interprète le vampire Edward Cullen dans le premier opus de la saga Twilight, Twilight : Chapitre 1 – Fascination de Catherine Hardwicke, qui lui permet d’accéder immédiatement à une reconnaissance internationale. De 2008 à 2012, le temps que dure la franchise Twilight, les cinq films adaptés des romans de l’auteur Stephenie Meyer rapportent plus de 3 milliards de dollars de recettes cumulées et Robert Pattinson devient l’une des plus grandes icônes pop de ce début de siècle : grâce à son rôle de vampire romantique, il s’impose comme le sex-symbol d’une génération entière de teenagers. En 2012, il est à l’affiche de trois longs métrages :Cosmopolis de David Cronenberg – une adaptation du livre de Don DeLillo –, De l’eau pour les éléphants de Francis Lawrence – dans lequel il partage l’écran avec Reese Witherspoon et Christoph Waltz –, et Bel Ami de Declan Donnellan et Nick Ormerod – tiré d’une nouvelle de Guy de Maupassant et dans lequel il incarne un jeune journaliste qui trouve sa voie en côtoyant les femmes les plus influentes de Paris, interprétées notamment par Uma Thurman, Kristin Scott Thomas et Christina Ricci.

Deux ans plus tard, deux de ses films sont présentés au Festival de Cannes : Maps to the Stars de David Cronenberg – dans lequel il donne la réplique à Mia Wasikowska, Julianne Moore et John Cusack –, et The Rover de David Michôd avec Guy Pearce. Il est ensuite dirigé par Werner Herzog dans Queen of the Desert, une évocation de la vie de l’aventurière Gertrude Bell, incarnée à l’écran par Nicole Kidman.

En 2015, Il est à l’affiche de Life d’Anton Corbijn, dans lequel il campe le photographe Dennis Stock, devenu célèbre pour avoir immortalisé celui qui allait devenir une star, James Dean. L’année suivante, James Gray le dirige aux côtés de Charlie Hunnam et Sienna Miller dans le film dramatique d’aventure The Lost City of Z. Au théâtre, Robert Pattinson, membre du Barnes Theatre Group, est remarqué dans le rôle principal de la pièce Our Town de Thornton Wilder, après avoir joué notamment dans Anything Goes de Cole Porter, Tess d’Urbeville et Macbeth pour le Old Sorting Office Arts Centre de Londres.

***************************
AVANT PREMIERE
***************************


GOOD TIME (2017)

GOOD TIME (2017) ***

Un braquage qui tourne mal, Connie réussit à s’enfuir mais son frère Nick est arrêté. Alors que Connie tente de réunir la caution pour sortir son frère de prison, une autre option s’offre à lui : le faire évader. Dans les bas-fonds de New York, commence alors une longue nuit sous adrénaline.

Un film de : Josh & Benny Safdie
Avec : Barkhad Abdi, Buddy Duress, Jennifer Jason Leigh, Robert Pattinson, Benny Safdie, Taliah Webster

PHOTO CALL

02/09/2017

***************************
JOURNEE DU 1 SEPTEMBRE 2017
***************************

PREMIERE JOURNEE DU 43e FESIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE

RED CARPET

01/09/2017

HOMMAGE A LAURA DERN

Muse lynchéenne par excellence, Laura Dern éclaire par son charisme empreint de mystère les œuvres du cinéaste : Blue Velvet en 1986, Sailor et Lula – Palme d’or au Festival de Cannes en 1990, Inland Empire en 2006, et très récemment la série Twin Peaks.

Fille de Bruce Dern et Diane Ladd, filleule de Shelley Winters, Laura Dern baigne dans le cinéma depuis son plus jeune âge. Après des études avortées (un jour à UCLA, un semestre à USC), elle décide de devenir actrice. Laura Dern obtient son premier rôle en 1980 dans Ça plane, les filles ! d’Adrian Lyne. La comédienne apparaît ensuite à la télévision et au cinéma dans Ladies and Gentlemen (1981), Ras les profs (1984), Mask (1985) aux côtés de Cher, Smooth Talk (1985). Elle joue souvent aux côtés de sa mère et est principalement cantonnée aux rôles de jeunes filles jolies et innocentes.

L’année 1986 marque un tournant dans sa carrière puisqu’elle joue dans Blue velvet sous la direction de David Lynch. Au casting de Grizzly II (1987), Haunted Summer (1988), Les maîtres de l’ombre (1989), l’actrice s’épanouit. Elle est relancée en 1990 par David Lynch et joue aux côtés de Nicolas Cage dans Sailor et Lula. Laura Dern casse ainsi son image lisse avec ce rôle de blonde incendiaire et rebelle. Consécration en 1991 : pour son interprétation de Rose, une femme qui fait tourner la tête à tous les hommes, dans Rambling Rose, elle obtient une nomination à l’Oscar du Meilleur Second Rôle.


Laura Dern Festival de Deauville du Cinéma Américain 2017

Avec plus de soixante films à son actif, Laura Dern a illuminé les œuvres de réalisateurs tels qu’Arthur Hiller, Steven Spielberg, Peter Bogdanovich ou Robert Altman. Sublime dans Un monde parfait de Clint Eastwood, elle a récemment joué dans The Master de Paul Thomas Anderson, ou encore dans la série Big Little Lies. Elle sera prochainement à l’affiche de Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi. Le Festival du Cinéma Américain lui rendra hommage, en sa présence.

***************************
FILM D’OUVERTURE
***************************


American Made (2017)

BARRY SEAL: AMERICAN TRAFFIC (2017) ***

Avec son insolente démarche chaloupée et sa joie de vivre indécrottable, le pilote de la compagnie TWA Barry Seal faisait figure de héros dans sa petite ville paisible du sud des États-Unis. À la grande surprise de son épouse, Lucy, cet homme d’affaires séducteur et pilote respecté va devenir un acteur majeur de l’un des plus gros scandales de l’histoire contemporaine.

Un film de : Doug Liman
Avec : Tom Cruise, Mitchell E. Roger, Alejandro Edda, Domhnall Gleeson, Lola Kirke, Caleb Landry Jones, Benito Martinez, Jayma Mays

Abd Al Malik Pierre Rochefort Leonor Varela Pio Marmai Pio Marmai-Leonor Varela-Emmanuelle Bercot-Anais Demoustier-Abd Al Malik- Pierre Rochefort Anais Demoustier

Abd Al Malik



Article Ciné , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Related Posts

Archives