What You Gonna Do When the World's on Fire? Tezuka's Barbara Un grand voyage vers la nuit Ne coupez pas Captive State Les Incognitos Illang: La Brigade des Loups

James Moody

James Moody
 
Après plus de 60 ans de carrière et pas moins de 50 albums solo, le saxophoniste de jazz américain James Moody est mort jeudi à San Diego (Californie) après 10 mois de lutte contre un cancer du pancréas, a annoncé vendredi 10 décembre son épouse Linda. Il était âgé de 85 ans.

James Moody, également connu pour ses enregistrements avec Dizzy Gillepsie et B.B. King, a vu sa notoriété exploser après son tube de 1949 “Moody’s Mood for Love”, une chanson qui a traversé les générations et a tout à tour été enregistrée par Aretha Franklin, Van Morrison, George Benson ou Amy Winehouse.

“James Moody, c’était un son, c’était une imagination et c’était un coeur gros comme la Lune”, a déclaré son ami et collaborateur Quincy Jones dans un communiqué. “On a pas seulement perdu un des plus grands joueurs de saxo (…) mais aussi un véritable trésor national”, a ajouté le musicien producteur.

Le dernier album de James Moody, “Moody 4B”, enregistré en 2008 et sorti cette année, a reçu une nomination pour les prochains Grammy Awards dans la catégorie meilleur album de jazz instrumental.

“Moody Mood for Love”

James Moody avait auparavant plusieurs fois été nominé aux Grammy Awards. Il avait par ailleurs reçu le trophée National Endowment for the Arts Jazz Masters et 1998 et s’était vu décerner en 2007 le prix Kennedy Center Living Jazz Legend. Il avait également été admis à l’International Jazz Hall of Fame, le panthéon mondial du jazz.

Variation de la ballade de 1935 “I’m in the Mood for Love”, le tube de James Moody, “Moody Mood for Love”, avait été enregistré en Suède et admis en 2001 au Grammy Awards’ Hall of Fame. Le musicien avait aussi interprété ce morceau en duo avec Nancy Wilson dans un épisode du “Cosby Show” dans les années 80 et Bill Cosby l’avait utilisé dans le film “Fat Albert” qu’il produisit en 2004.

Né à Savannah (Géorgie), James Moody a rejoint le “big band” de Dizzy Gillepsie dans les années 40. Il est apparu dans le tout premier épisode de la série de la chaine PBS consacrée aux légendes du jazz. Au cinéma, on l’a vu promener un chien invisible au bout d’une laisse dans “Minuit dans le jardin du bien et du mal” de Clint Eastwood, un fan de la première heure.

L’artiste s’est produit sur les plus grands scènes du monde, du Carnegie Hall au London Royal Festival Hall, en passant par le Hollywood Bowl ou la Maison Blanche. Mais son talent n’était pas confiné au jazz. Moody a par exemple fait partie du Las Vegas Hilton Orchestra dans les années 70, partageant la vedette avec d’autres légendes, dont Glenn Campbell, Liberace, les Osmonds, Lou Rawls ou encore Elvis Presley.

source: Nouvelobs.com avec AP


Musique, Portrait , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Related Posts

Archives

Lettre d’information