No Escape Body Cam Betty The 24th Rocks Judas and the Black Messiah Step

Olaudah Equiano

Posted by By

Olaudah Equiano

Olaudah Equiano

Né en 1745 au Biafra dans l’actuel Nigeria – Décédé à Londres le 31 mars 1797

Olaudah Equiano, né vers 1745 au Biafra dans l’actuel Nigeria et décédé à Londres le 31 mars 1797, plus connu en son temps sous le nom de Gustavus Vassa, fut un marin et un écrivain britannique calviniste d’origine africaine, qui vécut principalement dans les colonies britanniques d’Amérique et au Royaume-Uni.

Fils d’une famille ebo aisée, Equiano devint esclave à l’âge de dix ans. Transféré à cheté à La Barbade, il y fut accquis par un officier britannique qu’il accompagna en Virginie puis en Angleterre. Baptisé, on lui donna le nom européen de « Gustavus Vassa ». Equiano devint marin et servit son maître pendant la guerre de Sept ans. Vendu à un commerçant, il lui racheta, le 11 juillet 1766, sa liberté pour quarante livres. Il exerça la fonction de barbier à Londres en 1767, avant de s’embarquer à nouveau pour rejoindre successivement la Nouvelle-Angleterre, le Nicaragua et les régions arctiques au sein de l’expédition menée par le naturaliste britannique Constantine John Phipps en 1773.

Il devint une figure influente l’abolition de l’esclavage et accompagna l’installation des premiers anciens esclaves noirs jusqu’à Freetown au Sierra Leone. La lutte n’était pas toujours couronnée de succès. Ainsi, en 1783, avec Granville Sharp, il chercha à faire avancer la cause abolitionniste en faisant valoir le fait qu’un esclave n’était pas, sur un navire, une « marchandise » comme les autres. En effet, le propriétaire du navire négrier Zong, dont le capitaine avait été « contraint » en 1781 de jeter à la mer sa cargaison de 132 esclaves touchée par une épidémie afin d’éviter la contagion, s’adressait aux tribunaux britanniques pour déterminer si il était légitime qu’il soit indemnisé par son assurance comme on pouvait l’être en pareil cas quand il s’agissait d’animaux. Malgré les efforts d’Equiano et de Sharp, le Lord Chief Justice, Mansfield, conclut que, « si choquant que ce fût, le cas des esclaves était exactement assimilable à celui des chevaux ».

PLUS D’INFORMATION WIKIPEDIA


Portrait , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Related Posts

Archives

Lettre d’information

RSS Méta Sphère